Financement immobilier

Immobilier : Comment ne pas payer les frais de courtage ?

Immobilier : Comment ne pas payer les frais de courtage ?

Les frais de courtage immobilier varient selon chaque conseiller. Les honoraires moyens d’un courtier en prêts immobiliers sont d’environ 500 euros. Certains conseillers ne facturent pas d’honoraires, ils perçoivent une commission du prêteur.

Il existe plusieurs moyens de ne pas payer les frais de courtage. Vous pouvez faire appel à un courtier immobilier gratuit, choisir des courtiers qui reçoivent des commissions de la part de la banque, ou opter pour un prêt direct.

Faire appel à un courtier immobilier gratuit

Un courtier immobilier est un intermédiaire qui met en relation les emprunteurs et les prêteurs immobiliers. Il n’utilise pas ses propres fonds pour octroyer des prêts immobiliers.

Le courtier aide les emprunteurs à entrer en contact avec les agences de prêts immobiliers. Il cherche à trouver la meilleure solution en fonction de la situation financière de l’emprunteur et de ses besoins en matière de taux d’intérêt.

Le courtier immobilier rassemble également les documents de l’emprunteur et les transmet à l’institution financière à des fins de souscription et d’approbation. Il reçoit une commission de l’emprunteur, de l’agence prêteuse ou des deux à la clôture du prêt.

Il existe deux types de courtier immobilier, l’un payant et l’autre gratuit. Le courtier immobilier gratuit ne facture pas ses services (frais de courtage). En conséquence, les services qu’il propose se limitent à une mise en contact avec une banque.

À base des simulations sur internet, il obtient un comparatif d’offres et vous met en relation avec les institutions offrant des taux plus intéressants.

Les courtiers en prêts immobiliers sans frais ne vous factureront pas de frais initiaux. Au lieu de cela, ils recevront une commission d’un prêteur. Certains courtiers annoncent des conseils gratuits, mais cela ne concerne que la gratuité de leur conseil initial.

Choisir des courtiers immobiliers qui perçoivent des commissions de la part des banques

La plupart des courtiers en prêts immobiliers reçoivent des commissions basées sur le pourcentage de la valeur du prêt immobilier pour la banque. Essentiellement, plus la banque gagne de l’argent via des intérêts sur le prêt immobilier, plus la commission du courtier en prêts hypothécaires est élevée.

Le pourcentage diffère, certains prêteurs peuvent payer des taux plus élevés que d’autres. En moyenne, il est entre 0.5 % et 0.8 % du financement. Les courtiers en prêts immobiliers sont payés de deux façons.

Il y a :

  • La commission initiale ;
  • Commission de suivi.

Ils ne sont payés qu’une fois le prêt immobilier réglé. La commission initiale se situe entre 0,65 % et 0,7 % de la valeur du prêt immobilier. Les commissions de suivi, appelées commissions permanentes, représentent environ 0,165 % à 0,275 % du prêt immobilier.

La commission initiale est une somme forfaitaire importante. Pour un prêt de 400 000 euros, le courtier recevrait entre 2 600 et 2 800 euros pour l’organisation du prêt immobilier.

La commission de suivi se poursuit pendant toute la durée du prêt. Le courtier reçoit chaque année un montant fixe de 0,15 % de la valeur du prêt immobilier. Certains prêteurs versent des pourcentages croissants au fil des ans.

Avec un prêt immobilier de 400 000 euros :

Année 1 : 0 %

Année 2 : 0,165 % ou 660 euros.

Année 3 : 0,22 % ou 880 euros.

Année 4 : 0,275 % ou 1 100 euros.

Année 5 : 0,33 % ou 1 320 euros.

Année 6 et suivantes : 0,385 % ou 1 540 euros.

Même si la banque paie le courtier, celui-ci ne travaille pas pour les banques. Les courtiers en prêts immobiliers travaillent de façon indépendante, en tenant compte de vos intérêts.

Pourquoi les courtiers sont-ils payés par une commission de suivi ?

Les prêteurs sont favorables à des prêts immobiliers de longue durée. Plus les emprunteurs ont un prêt immobilier, plus ils paient d’intérêts sur le montant restant du prêt.

Par conséquent, le prêteur continue de verser une commission au courtier tant que le client conserve le même prêt immobilier. Et doit respecter les échéances de paiement.

Les banques encouragent les courtiers à organiser des prêts immobiliers à long terme. Cela joue en votre faveur. Le courtier ne reçoit pas de commission de suivi si un compte reste en défaut pendant plus de 60 jours. Certaines banques cessent de payer le trail à 30 ou 15 jours.

En conséquence, votre courtier s’efforcera de comprendre votre situation financière et de trouver le prêt immobilier le mieux adapté à votre situation. S’il vous associe à un mauvais produit de prêt au logement et que vous êtes en retard de paiement, le courtier perd sa commission.

Les bons courtiers effectuent des bilans de santé réguliers pour s’assurer que votre prêt immobilier vous convient toujours. En particulier pour les prêts immobiliers à durée déterminée.

Si votre courtier en prêts immobilier fait son travail correctement, vous devriez vous sentir à l’aise pour effectuer les remboursements mensuels de votre prêt. Et le plus important, vous ne paierez aucun frais.

Opter pour un prêteur direct pour ne pas payer les frais de courtage

Il s’agit d’une tendance croissante depuis 2008. Cela parce que certains ont constaté que les prêts accordés par des courtiers étaient plus susceptibles d’être défaillants que ceux accordés par des prêteurs directs.

En passant par un courtier, vous n’aurez peut-être pas accès à ces prêteurs. Des prêts dont certains peuvent être en mesure de vous offrir avec de meilleures conditions que celles que vous pouvez obtenir par l’intermédiaire du courtier.

Le prêteur direct est une agence financière qui offre des prêts immobiliers. Il peut être une institution financière ou une banque. Certains prêteurs directs sont des sociétés privées qui s’occupent spécifiquement du financement de prêts immobiliers pour le grand public.

Beaucoup d’entre elles opèrent en ligne. Les emprunteurs qui font appel à des prêteurs comme Hello Bank peuvent remplir et obtenir leur demande d’approbation en ligne.

Le fait d’avoir une relation de longue date peut contribuer à l’obtention d’une bonne condition.

À savoir :

  • Meilleur montant de prêt ;
  • Échéances selon votre possibilité ;
  • Et un meilleur taux d’intérêt.

Le processus de demande d’un prêt immobilier par l’intermédiaire d’un prêteur direct est le même que celui d’un courtier en prêts immobiliers.

Il faut :

  • Fournir des documents ;
  • Remplir la demande ;
  • Attendre l’approbation.

Une calculatrice hypothécaire peut vous montrer l’impact d’un meilleur taux d’intérêt sur votre paiement mensuel.

Vous pouvez éviter les frais de courtage en vous adressant directement à un prêteur direct. Ce faisant, le processus de prêt peut être plus rapide. Comme le prêteur traite directement avec l’emprunteur, les deux parties peuvent communiquer efficacement.

Ils ne vont pas compter sur un intermédiaire pour relayer les messages. Si un emprunteur a des questions pendant le processus de demande et/ou d’approbation, il peut s’adresser directement au prêteur.

L’objectif est de trouver le prêteur direct qui offre le meilleur taux et d’avoir une solution de rechange si le premier choix n’aboutit pas. Mais le choix d’un prêteur direct comporte un piège.

Si vous ne faites pas appel à un courtier en prêts immobiliers, vous devrez passer par le processus de demande auprès de plus d’un prêteur direct. Pour miser sur la concurrence et opter pour la meilleure offre.

Une telle démarche peut être fastidieuse et prendre beaucoup de temps. Votre cote de crédit peut également être affectée si vous faites des demandes auprès de plusieurs prêteurs dans un laps de temps.

Post Comment