Investissement locatif

L’investissement immobilier locatif comporte un certain nombre d’avantages :

-       se constituer un patrimoine sur le long terme,

-       percevoir des revenus complémentaires,

-       habiter le bien à ses vieux jours,

-       l’attribuer à ses proches…

L’un des avantages est la possibilité de s’assurer un revenu pour l’avenir et ainsi agrémenter sa retraite. A l’heure où il est désormais certains que les travailleurs d’aujourd’hui toucheront moins de revenus une fois à la retraite, la perspective de pouvoir garder son pouvoir d’achat grâce aux revenus locatifs est intéressante.

 

Habiter dans le bien immobilier

A cela s’ajoute la possibilité d’habiter le bien immobilier pendant ses vieux jours, ou même à l’issue de la période de location. Avant de pouvoir l’habiter l’investisseur loue le bien. Néanmoins, pour que le placement soit intéressant, il est nécessaire de s’assurer que le crédit immobilier sera bien remboursé avant la fin de la vie active.

 

Attribuer le bien à ses proches

Le logement peut également être attribué à ses proches (descendants ou ascendants) pour leur permettre d’être logés convenablement et avec un loyer attractif. L’investissement locatif devient alors un moyen d’aider ses proches à une époque où il devient très difficile de se loger en France, du fait du renchérissement des loyers et des prix immobiliers sur les dernières années.

 

Se constituer un patrimoine solide grâce à l’immobilier

De plus, investir dans l’immobilier en ayant une approche à long terme permet de se constituer un patrimoine qui pourra ensuite être transmis. Alors qu’il est difficile d’emprunter pour financer l’achat d’autres placements financiers, l’immobilier présente le grand avantage de pouvoir être financé par l’emprunt. Grâce aux loyers qu’il perçoit, l’investisseur peut alors rembourser, pour partie ou totalité le crédit immobilier. A l’échéance de ce prêt il devient le détenteur d’un patrimoine, alors que sa mise de départ était parfois très faible voire nulle.

 

Défiscaliser grâce à l’immobilier

Investir dans l’immobilier permet également de réduire les impôts à payer par divers mécanismes. Sachez que dans certains régimes fiscaux les intérêts d’emprunt liés à l’acquisition, la réparation, la construction ou l’amélioration du bien sont déductibles de vos impôts. Le remboursement du capital n’est jamais déductible. Veillez bien à en tenir compte lorsque vous établissez votre plan de financement d’un bien immobilier.

A cela s’ajoute un ensemble de dispositions fiscales pour inciter à investir dans l’immobilier. Les lois encourageants l'immobilier locatif ont toujours été très nombreuses ! Actuellement, c'est la loi Pinel qui permet d'investir dans l'immobilier neuf en bénéficiant d'un avantage fiscal. Mais bien évidemment, ceux qui ont investi dans des dispositifs antérieurs à ce dispositif continuent à bénéficier des avantages fiscaux prévus, dans la mesure où ils respectent les obligations mises à leur charge (limitation du loyer, parfois ressources plafonnées du locataire…).

 

Les risques de l’investissement immobilier locatif

Les risques de l’investissement locatif doivent être bien considérés. En effet, tout le schéma décrit repose sur l’idée que l’investisseur parvient à louer le bien immobilier et donc à percevoir des revenus locatifs. Or, le marché immobilier souffre, selon les localisations, d'un déséquilibre entre l'offre et la demande, et certains logements ne parviennent pas à trouver de locataire, notamment dans des régions où l’activité économique est limitée. L’autre risque majeur est que le bien soit loué mais à un loyer insuffisant, qui ne permette pas à l’investisseur de rentabiliser son investissement ou que les travaux d’entretien à y effectuer soient très lourds.

Joomla templates by a4joomla