Obtenir un meilleur taux de crédit immobilier

 

4. 1% logement ou 1% patronal

Demandes à ton employeur si tu peux bénéficier du prêt 1% logement ou du 1% patronal. Ce type de prêt subventionné et soumis à conditions de ressources, permet d’aider ceux qui sont salariés à accéder à la location comme à la propriété d’un bien immobilier. Si tu es donc salarié, penses à cette solution pour faire une demande et profiter de cet avantage qui t’es dû. Ce type de prêt subventionné est également compté dans ton apport personnel. Donc cela te donnera un avantage supplémentaire auprès de la banque pour le financement de ton investissement immobilier locatif.

 

5. Tu dois réduire au maximum tes dettes

Cela va de soi, mais si tu as des dettes, notamment des crédits courts terme, cela va plomber ton budget. Moins tu as de crédits en cours et moins tu présentes de risque de non-remboursement. La banque acceptera donc une mensualité plus importante puisque ton taux d’endettement sera plus bas. Ceci te donnera aussi, en diminuant le risque, un avantage sur le calcul du taux de crédit.

 

6. Limiter votre taux d’endettement

Tu sais certainement que les banques ne prêtent pas à plus de 33 % des revenus. C’est-à-dire que la mensualité de ton emprunt bancaire ne doit pas dépasser le tiers de tes revenus mensuels. Tous les revenus sont pris en compte, le salaire et les revenus locatifs de l’immobilier. Si ton taux d’endettement est inférieur et/ou que tu gardes un "reste à vivre" important, la banque aura une garantie supplémentaire sur ta capacité à subvenir à une difficulté.

 

7. Interdit d’être à découvert !

Comme je te l’ai dit, tu dois avoir un dossier le plus parfait possible. Cela passe par le fait de ne pas avoir été à découvert durant les derniers mois avant ta demande de prêt. Cela prouvera à la banque que tu es capable de gérer tes finances et d’assumer tes frais.

 

8. Surveiller ta capacité de financement

Tu dois démontrer à ton banquier que tu peux faire face aux échéances des mensualités d’emprunt immobilier. Tu ne toucheras peut-être pas tes loyers tout de suite alors que l’emprunt démarrera. Tu dois donc prouver ta capacité de dépenses. Durant les mois précédents ton emprunt, prouves à ton banquier que tu es capable d’assumer la mensualité que tu vas devoir payer. Si tu es locataire, soit ta mensualité est égale ou inférieure à ton loyer et tu prouves ton paiement régulier du loyer. Soit ton loyer est inférieur au paiement de la mensualité prévue et tu dois montrer que tu es capable d’épargner chaque mois la différence "mensualité - loyer". Si tu es propriétaire, remplaces dans cet argument le loyer par ta mensualité de crédit immobilier actuelle.

 

Joomla templates by a4joomla