Pourquoi l'immobilier ne connaitra jamais la crise ?

Tout est dans le titre. Tu vas me dire : Pourquoi dis-tu cela ? C'est bien beau de dire cela Aurélien mais peux-tu le prouver ? Oui, je peux l’affirmer, il n’y aura jamais de crise dans l’investissement immobilier locatif.

 

Je vais vous donner tous les éléments de réponses dans cet article.

 

 

Nous avons en France des besoins structurels en logements. Si nous analysons le rapport entre population et logement, nous voyons qu'il y a un déficit chronique de logements au niveau national.

 

 

 

Combler le déficit national en logements

 

 

 

Il existe depuis des décennies un déficit de logements au niveau national qui conduit les pouvoirs publics à favoriser la construction de nouveaux logements.

 

 

 

 

 

 

 

Chiffres clefs :

 

Déficit estimé à 500 000 logements.

 

Compte tenu du nombre limité de mises en chantier en 2013, ce chiffre devrait augmenter dans les prochaines années. 3,5 millions de Français sans logement ou mal logés.

 

(Source : Conseil National de l’Ordre des Architectes, Fondation Abbé Pierre)

 

 

 

Les causes :

 

Démographie : allongement de la durée de la vie, taux de natalité élevé.

 

Population nationale supérieure à 65 millions. (cf. pyramide)

 

Changements sociétaux : décohabitation (divorces, familles recomposées).

 

Solde migratoire positif.

 

 

 

Les dispositifs fiscaux en faveur de l’immobilier sont légitimés par des besoins non-assouvis, ils constituent des motivations

 

pour des investisseurs et apportent ainsi une réponse au déficit de logements estimé à 500 000.

 

 

 

 

 

Compenser les carences du secteur public

 

 

 

Plusieurs secteurs font l’objet d‘une carence du secteur public. Des dispositifs fiscaux sont mis en place pour inciter les particuliers à intervenir comme relais. Deux exemples intéressants : le logement étudiant et la prise en charge de la dépendance.

 

 

 

 

 

 

 

Le logement étudiant :

 

165 000 places en cités universitaires gérées par le CROUS, soit 7 % du nombre total d’étudiants en France en 2013. Plus de 1 300 000 étudiants réalisent leurs études à distance du domicile parental.

 

 

 

La prise en charge de la dépendance :

 

Une très forte croissance des personnes âgées dépendantes dont l’estimation moyenne est établie à +30 % entre 2010 et 2040. Un besoin établi à 580 000 chambres publiques à horizon 2040 soit près de 10 000 nouvelles chambres par an. Un poids dans le PIB qui pourrait plus que doubler d’ici 2040.

 

 

 

Entre carence des pouvoirs publics et besoins lisibles, le secteur privé forme une réponse essentielle dans des secteurs d’activités porteurs.

 

Joomla templates by a4joomla