Obtenir un meilleur taux de crédit immobilier

Pour obtenir ton crédit immobilier au meilleur taux, tu dois avoir le meilleur dossier possible.

Voici donc la liste des 15 conseils qui te permettront de t’approcher des meilleurs taux d’emprunts immobilier disponibles sur le marché bancaire.

Négocier son taux d’emprunt immobilier

Avant l’achat d’un bien immobilier pour résidence principale ou pour un investissement immobilier locatif, la plupart des personnes se renseignent sur les taux immobiliers actuels pour savoir combien elles peuvent emprunter. Le taux d’intérêt d’emprunt est un élément très important de ton emprunt immobilier.

Nous allons donc voir quels sont les critères que retiendra ta banque pour te proposer le meilleur taux pour ton crédit immobilier. Il ne faut pas pour autant omettre les autres éléments de ton dossier de prêt immobilier et ne te fier qu’au taux proposé. Il te faut voir ton prêt immobilier dans sa globalité. Ces 15 conseils que tu trouveras ci-dessous ne représentent qu’une petite partie de ceux que tu trouveras dans ma méthode pour améliorer ton financement immobilier et optimiser ton investissement immobilier locatif.

15 atouts pour décrocher le taux de crédit immobilier le plus bas possible

1. Apport personnel pour votre investissement immobilier

Finances une partie de ton achat avec un apport personnel. Si ton dossier n’est pas parfait, il sera utile que tu apportes une contribution à ton investissement immobilier. Il te faut au moins pouvoir payer de toi-même les frais de notaire. La banque ne sera pas la seule à prendre des risques si jamais il y a des problèmes ultérieurs, elle ne financera pas le bien à 100 %. En faisant diminuer le risque pris par ta banque, elle pourra t’offrir un meilleur taux d’emprunt bancaire.

 

2. Prêt à taux zéro (PTZ)

Vérifies si tu as le droit au prêt à taux zéro, si tu y es éligibles, cela te permettra d’emprunter presque gratuitement une partie de la somme d’argent nécessaire. Le prêt à taux zéro est considéré comme de l’apport personnel par ton banquier.

 

3. PEL et CEL

Profites des avantages de ton PEL (Plan Epargne Logement) et/ou de ton CEL (Compte Epargne Logement) en profitant des droits à prêts si le taux proposé est intéressant. Ce sont des produits bancaires précisément prévus pour préparer un achat immobilier ou réaliser des travaux dans ton bien immobilier. Actuellement, les taux d’emprunt sont tellement bas qu’il n’est pas intéressant de profiter d’un PEL ou d’un CEL mais peut-être que quand les taux d’emprunt bancaire remonterons, ce conseil prendra alors tout son sens.

 


 

4. 1% logement ou 1% patronal

Demandes à ton employeur si tu peux bénéficier du prêt 1% logement ou du 1% patronal. Ce type de prêt subventionné et soumis à conditions de ressources, permet d’aider ceux qui sont salariés à accéder à la location comme à la propriété d’un bien immobilier. Si tu es donc salarié, penses à cette solution pour faire une demande et profiter de cet avantage qui t’es dû. Ce type de prêt subventionné est également compté dans ton apport personnel. Donc cela te donnera un avantage supplémentaire auprès de la banque pour le financement de ton investissement immobilier locatif.

 

5. Tu dois réduire au maximum tes dettes

Cela va de soi, mais si tu as des dettes, notamment des crédits courts terme, cela va plomber ton budget. Moins tu as de crédits en cours et moins tu présentes de risque de non-remboursement. La banque acceptera donc une mensualité plus importante puisque ton taux d’endettement sera plus bas. Ceci te donnera aussi, en diminuant le risque, un avantage sur le calcul du taux de crédit.

 

6. Limiter votre taux d’endettement

Tu sais certainement que les banques ne prêtent pas à plus de 33 % des revenus. C’est-à-dire que la mensualité de ton emprunt bancaire ne doit pas dépasser le tiers de tes revenus mensuels. Tous les revenus sont pris en compte, le salaire et les revenus locatifs de l’immobilier. Si ton taux d’endettement est inférieur et/ou que tu gardes un "reste à vivre" important, la banque aura une garantie supplémentaire sur ta capacité à subvenir à une difficulté.

 

7. Interdit d’être à découvert !

Comme je te l’ai dit, tu dois avoir un dossier le plus parfait possible. Cela passe par le fait de ne pas avoir été à découvert durant les derniers mois avant ta demande de prêt. Cela prouvera à la banque que tu es capable de gérer tes finances et d’assumer tes frais.

 

8. Surveiller ta capacité de financement

Tu dois démontrer à ton banquier que tu peux faire face aux échéances des mensualités d’emprunt immobilier. Tu ne toucheras peut-être pas tes loyers tout de suite alors que l’emprunt démarrera. Tu dois donc prouver ta capacité de dépenses. Durant les mois précédents ton emprunt, prouves à ton banquier que tu es capable d’assumer la mensualité que tu vas devoir payer. Si tu es locataire, soit ta mensualité est égale ou inférieure à ton loyer et tu prouves ton paiement régulier du loyer. Soit ton loyer est inférieur au paiement de la mensualité prévue et tu dois montrer que tu es capable d’épargner chaque mois la différence "mensualité - loyer". Si tu es propriétaire, remplaces dans cet argument le loyer par ta mensualité de crédit immobilier actuelle.

 


 

9. Empruntes le plus tôt possible

Je veux que tu saches que ce conseil est pour moi l’un des plus importants. En fonction de la durée de ton crédit et de ton âge lors de la souscription de celui-ci, tu devras payer tes mensualités jusqu’à un certain âge. Il est préférable de faire en sorte d’avoir fini de rembourser ton emprunt avant le passage à la retraite. Plus tu es jeune et plus tu seras enclin à travailler encore longtemps. Mais ça, bien évidemment, c’est un critère qu’on ne maitrise pas. Surtout si comme moi tu aspires à devenir rentier…

 

10. Situation professionnelle stable

La stabilité de ton emploi ou de tes revenus est déterminante. Tu auras plus de chances d’avoir un meilleur taux d’emprunt bancaire immobilier en étant fonctionnaire ou en CDI. Si tu es à ton compte, il te faudra prouver la solidité financière et comptable de ta structure.

 

11. Changer de banque

Les banques se livrent une forte concurrence et font beaucoup d’efforts pour attirer de nouveaux clients. Tu auras donc plus de chances qu’une autre banque te fasses une meilleure proposition que ton banquier actuel. Sauf si tu es considéré comme un excellent client, c’est-à-dire que tu as de nombreux produits dans ta banque. Si ton banquier ne veut pas faire d’effort pour l’emprunt de ton investissement immobilier locatif, alors changes de banque !

 

12. Faire appel à un courtier

Le recours à un courtier en crédit immobilier peut te permettre de faire jouer cette concurrence entre banques mais ce n’est pas une garantie d’obtenir les meilleures offres. Rien ne vous empêche de mettre également les courtiers en concurrence ! Mais attention, car s’ils ouvrent des dossiers dans des banques il te faudra attendre un mois avant de positionner un nouveau dossier.

 

13. Souscrire d’autres produits de la banque

Lors de ta négociation, tu peux faire diminuer ton taux en acceptant de souscrire d’autres produits proposés par cette banque (assurances, placements, carte de paiement...). Compares les assurances et autres produits proposés avec ceux que tu as actuellement : si l’écart n’est pas très important, il peut être intéressant d’en changer pour conquérir un crédit moins cher. Lors du renouvellement annuel, vous aurez ensuite la possibilité de changer à nouveau si le produit n’est pas très intéressant.

 

14. Réduire la durée d’emprunt

Plus la durée d’emprunt est longue et plus le coût de ton crédit immobilier sera élevé. Saches aussi, que plus la durée est élevée et plus le taux du prêt augmente. Tu auras donc tout intérêt à limiter au maximum la durée de votre prêt !

 

15. Ou allonger la durée de l’emprunt

Si les mensualités proposées par ta banque pour ton emprunt immobilier sont trop importantes, tu peux allonger la durée du prêt et ainsi obtenir une mensualité plus basse. Attention cependant de ne pas allonger sur des durées trop longues de 25 ou 30 ans.

 

Réduction du coût de ton crédit : informations complémentaires et conclusion

Comme tu as pu t’en rendre compte, plus tu diminueras le risque de défaut de remboursement sur votre crédit immobilier, plus tu obtiendras un meilleur taux. D’autre part, chaque banque définit ses propres critères : optimises l’ensemble de ces conseils et tu auras de meilleures chances de faire baisser ton taux ! Attention, cependant, à ne pas te fier qu’au taux proposé pour comparer deux offres de crédit. Le coût de l’assurance de prêt est notamment non négligeable et peut fortement varier d’une banque à une autre. D’ailleurs tu pourras utiliser la délégation d’assurance et choisir la meilleure assurance emprunteur.

Joomla templates by a4joomla